Comprendre le cerveau pour mieux gérer tes émotions

Comprendre le cerveau pour mieux gérer tes émotions

Nous allons aborder dans cet article les trois couches du cerveau et les fonctions de chacune d’entre elles. En effet, comprendre notre cerveau va nous aider à conscientiser les choses et savoir adopter le bon comportement en cas de besoin.

Je sais que gérer tes émotions est important pour toi et tu as raison !!

Savoir mieux gérer ses émotions va changer ta relation avec les autres, t’apaiser intérieurement, relativiser les choses et être en phase avec toi même (pas de regret à l’horizon).

Dans les prochains paragraphes je vais expliquer la fonction de chacun des trois cerveaux : reptilien, limbique et néocortex et aussi l’interaction entre eux.

On va voir comment faire lors d’une émotion forte et aussi comment agir lorsqu’on a une personne en colère (stressée, triste…) en face nous, je pense surtout à nos enfants.

Cerveau reptilien

Le cerveau reptilien se trouve tout en bas du cerveau, c’est celui que nous partageons avec les reptiles. Il est le moins évolué mais le plus réactif. Si on se trouve face à une situation de danger, par exemple, c’est lui qui va prendre les commandes. Il se déconnecte des deux autres cerveaux : limbique et néocortex pour agir plus vite.

Il est responsable de notre survie et des fonctions automatiques telles que la digestion, la respiration et les battements du cœur. Il ne réfléchit pas.

Les émotions qu’on y trouvent sont archaïques, elles ont pour objectif de nous maintenir en vie.

Toutes les informations qui arrivent au cerveau passent d’abord par le cerveau reptilien. Il les analyse et s’il juge qu’elles ne représentent pas de danger, il va ensuite les laisser évoluer vers les cerveaux supérieurs.

Au contraire, s’il juge qu’elles sont dangereuses pour nous, il va les traiter lui même dans un temps record. Exemple : le fait de voir un feu, si on se fait attaquer par un chien, voir notre petit enfant traverser la route seul…

Pour nous protéger, il a trois solutions :

  • Attaquer : exemple d’un petit feu on va courir l’éteindre.
  • La fuite : exemple d’un grand feu on va partir en courant. On peut aussi fuir dans notre imagination !!  le cas de quelqu’un qui nous agresse verbalement et qu’on n’a pas la possibilité de partir physiquement.
  • Tout bloquer : exemple du stress lors d’un examen, on n’arrive plus à réfléchir même si on avait bien appris.

Cerveau limbique

Le cerveau limbique est celui que nous partageons avec les mammifères. Il est le siège des émotions, il ne réfléchit pas car réfléchir retarderait les reflexes de survie.

En cas de stress, le cortex préfrontal (partie du néocortex qui se trouve juste derrière le front) est débranché, c’est lui le responsable de la raison.

Lorsqu’on est joyeux le cerveau limbique fonctionne comme un moteur qui aide le néocortex à travailler mais lorsqu’il est stressé ou triste ou a peur, par exemple, il va déclencher une sorte d’alarme. Cette alarme est automatiquement repérée par le cerveau reptilien qui va prendre la relève.

Il est aussi appelé cerveau émotionnel.

Néocortex

Les études ont démontré que le néocortex est une évolution récente du cerveau et qu’il s’est développé après et sur les autres couches, il représente 80% du poids du cerveau.

Il est mature à 25 ans. C’est pour cette raison que les enfants et les adolescents n’ont pas encore un comportement émotionnellement tout à fait adapté car les structures qui sont impliquées dans ce processus ne maturent que beaucoup plus tardivement.

Le néocortex est le siège du raisonnement et de l’intellect et par sa fonction il va prendre prendre les décisions. C’est le royaume du conscient.

Parmi ses fonctions : le langage, l’apprentissage (capacité infinie), l’empathie, l’organisation, la morale…

On y trouve aussi toutes nos pensées et croyances

Comment tout ceci va nous aider au quotidien ?

  • Voici une vidéo simple qui explique comment faire lorsqu’on a une émotion forte.

  • Aussi une émotion ne dure que 90 sec, si on la laisse passer sans l’alimenter, tout va rentrer dans l’ordre. On a va dans l’article “Que disent nos émotions de nous ?” que les émotions sont des indicateurs et en comprenant mieux elles deviennent nos alliées. Donc arrêtons de les réactiver avec nos pensées, notre expression faciale, notre posture. Affiche un grand sourire et tiens toi droite et la vie continue !! Eh oui, sourire va envoyer un message à ton cerveau que tu es joyeuse et il va changer d’émotion de négative à positive. Fais le test et dis moi en commentaire comment tu t’ai senti après.
  • Donner des conseils ou faire la leçon à quelqu’un en colère ou stressé est peine perdue car il n’est pas connecté à sa raison. On peut attendre que les choses s’apaisent pour lui parler. Exemple pour nos enfants : les prendre dans les bras, un petit moment, pour les calmer.
  • On a vu que le cerveau mature à 25 ans ceci implique que les jeunes de moins de 25 ans ne savent pas toujours prendre les bonnes décisions, bien réfléchie. C’est à nous de les accompagner et surtout montrer l’exemple. Cette information apportée par les dernières expériences en neuroscience est une très bonne nouvelle car nous pouvons toujours rectifier le tir.
Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire