Notre peur la plus profonde…

Notre peur la plus profonde…

Aujourd’hui, je partage avec toi ce discours de Nelson Mandela que j’aime beaucoup. Je l’ai écrit d’ailleurs sur une fille que je laisse à mon chevet et que je lis de temps en temps.

“Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.
C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question : « qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux ? »
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant (moi je dis serviteur) de Dieu.
Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.
L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.”

J’ai beaucoup aimé aussi le film INVICTUS qui relate une partie de sa vie et comment avec sa sagesse il a pu unir autour de lui les blancs et les noirs.
Voici la bande d’annonce :

La leçon que j’ai tiré de ce film est qu’on peut travailler pacifiquement pour une cause qui nous tient à cœur et la bienveillance et la gentillesse sont beaucoup plus puissantes que la force et la haine.

Laisse moi un commentaire pour me dire ce que ce discours et cette bande d’annonce t’inspirent.

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour Latifa,

    Merci pour ce partage. C’est en effet un texte puissant, dont j’avais lu quelques extraits il y a bien longtemps. Ce dont Nelson Mandela parle ici ne serait pas un cas quasiment universel de syndrome de l’imposteur ? Parfois je me dis qu’une des raisons de ce blocage est que nous avons peur de l’échec : si nous essayons vraiment, de toutes nos forces, de tout notre être, d’avancer vers un objectif, il se peut que nous échouions. Néanmoins si nous n’essayons qu’à demi, nous pouvons toujours nous consoler en nous disant que nous avons échoué parce que nous n’avons pas mis toutes nos ressources à l’oeuvre, et qu’en théorie, nous pourrions réussir. Qu’en penses-tu ?

    À bientôt,
    Camille

    1. Latifa Rachid

      C’est toujours avec plaisir Camille. En fait il n’y a pas d’échec nous apprenons toujours de ce qui nous arrive. Les gens qui réussissent ont beaucoup échoués aussi. Pour la peur c’est tout à fait normal, elle nous renseigne sur quelque chose : çà peut être sur que l’objectif est trop grand, que ce n’est pas le bon moment, pas la bonne ville, pas le bon sujet…On peut modifier un paramètre pour que ça aille mieux.

Laisser un commentaire